Un homme si discret... 09/2011

 

Offshore island pensee-du-jourParis, terrace d’un café à la mode du boulevard Saint Germain Trois couples d’ami prennent gaiement un verre.

L’un des convives fait remarquer la présence discrète de Francis Ford Coppola au fond de la salle. Comme toute la tablée se retourne vers lui, le maitre fait un signe de complicité dans leur direction.

Bertrand qui est un auteur célèbre adaptée au cinéma outre atlantique, répond à ce signe de connivence.

Le « Monstre sacré » insiste et fait signe de s’approcher.

Flatté l’écrivain se lève pour répondre à l’invitation.
Au fond de la salle, apparemment gênés les deux célébrités échange rapidement quelques mots.
De retour, Bertrand, dépité, passe le message à l’un des hôtes, - C’est avec toi qu’il voulait parler !

Malgré lui, ce dernier va à son tour à la rencontre du cinéaste.

Francis se lève pour l’accueillir chaleureusement. De loin la tablée suit une brève conversation animée. A son retour l’homme falot est sommé de s’expliquer sur cette évidente notoriété.

Finalement, à contrecœur, il doit avouer devant une assemblée médusée…
- J’écris en secret depuis toujours sous différents pseudonymes maintenant universellement reconnus. Certains de mes romans ont même donnés lieu à des films Oscarisés.

D’abords par jeu j’ai conçu des livres uniquement pour mystifier les jurys littéraires. Un algorithme, un genre, un style, un pseudo, un nouveau Prix,… Au fil des années, j’ai ainsi trusté les plus grands prix sous différentes identités que j’ai prêtées à des figurants inconnus.

Embarrassé, son secret éventé, le petit homme se lève fait quelques pas avant de se retourner.
- Puisque vous savez, ma vie paisible ne pourra plus continuer… Finalement je vais accepte le pont d’or que me propose l’Amérique pour une adaptation Je pars immédiatement pour Hollywood.

Puis d’ajouter à l’intention de sa femme abasourdie Je te confie les enfants et je laisse tout …

… Des milliers de vie vont changer irrémédiablement…

Gros scandale dans le milieu de l’édition qui découvre qu’une dizaine d’écrivains adulés ne sont que des usurpateurs.

Éditeurs complices, jurys ridicules, journalistes bafouées, public offensé, fantoches ruinés, familles désorientées, agents du fisc, mafia de tous poils… Incrédules, vexés ou cupides tous poursuivent l’écrivain le plus riche et célèbre du monde… Un homme portant si discret.

 

Tags : homme discret, homme, discret, pensée du jour, pensée du jour

 

 

haut

Page suivante Offshore Island