La Fnac Agitateur secoué (Juillet 2011)

le Fuck agitateur pensee-du-jourC’est ainsi que se caractérisait la Fnac…

Et bien allons jusqu’au bout…
Secouons-la et poussons jusqu’à l’impertinence cet enfant turbulent « pré-pré 68 art » à Paris .

Une vision du milieu des années 50 qui semble avoir surfée sur les modes, séduisant successivement les nouvelles générations de jeunes émerveillés par un monde en mutation,…

Photo, Musique, livres, puis informatique...

Tout s’emballe …
Internet, MP3, mobilité…
Passant simultanément de l’argentique au numérique, du vinyle et de la cassette au CD, du livre au notebook, du Film au DVD,...

Bref d’un monde physique et durable à un univers virtuel et frivole.

la Fnac  pensee-du-jourEt comme tout symbole il ne pouvait échapper à la caricature, fut-elle irrévérencieuse pour celui à qui elle s’adresse, …

- Les élitistes qui contingentent la culture
- Les concurrents qui peinent face à une notoriété absolue
- Internet qui déserte les boutiques
- Les discounteurs qui rognent sur le conseil
- Les adhérents qui érodent les marges
- Les distributeurs qui sont sensés subir

Allez madame la FNAC, you fuck qui ou quoi à présent ?

Tags : Fnac, la fnac, fuck, pensee-du-jour

 

 

haut

Page suivante Rolling Strawberry